By Tzvetan Todorov

Le sujet de ce livre est l. a. relation entre "nous" (le groupe culturel et social auquel on appartient) et "les autres" (ceux qui n'en font pas partie) ; le rapport entre los angeles diversité des peuples et l'unité de l'espèce humaine. Un sujet que los angeles France vient de redécouvrir - et qui me touche aussi personnellement. Cependant, plutôt que d'exposer mes idées sur l. a. query, j'ai voulu interroger les penseurs français qui y avaient déjà réfléchi, de Montesquieu à Segalen, voire de Montaigne à Lévi-Strauss. Ne disposant pas de l. a. vérité, je suis parti à sa recherche - avec, et parfois contre, ces penseurs. Ce faisant, j'ai dû renoncer aussi à los angeles réserve de l'historien : tout au lengthy de ce travail, mon yet a été d'apprendre, non seulement remark les choses ont été, mais aussi remark elles doivent être ; j'ai voulu connaître et juger. automobile nous ne pouvons pas seulement étudier les autres : toujours, partout, en toutes circonstances, nous vivons avec eux. Tzvetan Todorov

Show description

Read Online or Download Nous et les Autres : La réflexion française sur la diversité humaine PDF

Similar Anthropology books

The World Until Yesterday: What Can We Learn from Traditional Societies?

The bestselling writer of cave in and weapons, Germs and metal surveys the historical past of human societies to respond to the query: What do we examine from conventional societies which could make the area a greater position for we all? so much people take without any consideration the beneficial properties of our glossy society, from air commute and telecommunications to literacy and weight problems.

Emotion: A Very Short Introduction

Was once love invented by way of eu poets within the center a while or is it a part of human nature? Will profitable t. .. .

The Aztecs: A Very Short Introduction

This Very brief advent employs the disciplines of background, spiritual reviews, and anthropology because it illuminates the complexities of Aztec existence. Readers meet a humans hugely expert in sculpture, astronomy, urban making plans, poetry, and philosophy, who have been additionally profoundly dedicated to cosmic regeneration during the thrust of the ceremonial knife and during war.

Extra info for Nous et les Autres : La réflexion française sur la diversité humaine

Show sample text content

Les premiers baignent dans l’illusion complète, ils ont pris leurs rêves pour des réalités ; les seconds ont, au contraire, vu juste, et Helvétius pense, comme eux, que chaque siècle et chaque will pay se fait une idée différente du bien et du mal ; il rappelle aussi l. a. formule de Pascal, selon laquelle los angeles nature � n’est rien autre selected que notre première habitude » (II, 24, t. I, p. 401). Leur distinctive faute, au fond, est de n’avoir pas su expliquer les faits qu’ils avaient correctement observés, et d’avoir vu un caprice là où règne en vérité une logique rigoureuse. Ce que présentera Helvétius n’est donc pas, en fait, une place intermédiaire entre universalisme et relativisme, mais un relativisme fondé en raison, à los angeles différence de celui de Montaigne qui impliquerait que les jugements sont simplement arbitraires. Helvétius se décrit lui-même en disciple de Locke, pour qui rien n’existe en dehors de los angeles matière et des sensations que nous pouvons éprouver à son touch. Par conséquent, il répugne à se servir de fictions comme Dieu, mais aussi d’abstractions comme l’humanité : selon lui, nous n’avons jamais affaire qu’à des êtres humains particuliers. A l’intérieur même de chaque être n’existent que des sensations physiques de plaisir et de déplaisir, à partir desquelles nous extrapolons les idées du bien et du mal. Le principe de los angeles morale d’Helvétius, tel qu’on le trouve exposé dans le Traité de l’esprit, c’est qu’il n’y a pas de différence entre l’agréable et le bon, entre ce qui me fait plaisir et ce que je crois être juste, vehicle le moment terme de cette relation n’est qu’une building de l’esprit, destinée à cacher los angeles présence du finest. Les êtres humains ne peuvent jamais se transcender eux-mêmes, s’élever au-dessus de leurs intérêts, pour l. a. easy raison que los angeles transcendance n’existe pas dans une optique rigoureuse matérialiste. los angeles selected est vraie aussi bien pour les individus que pour les collectivités : � Chaque particulier juge des choses et des personnes par l’impression agréable ou désagréable qu’il en reçoit ; le public n’est que l’assemblage de tous les particuliers ; il ne peut donc jamais prendre que son utilité pour règle de ses jugements » (II, 1, t. I, p. 169). Ainsi, Helvétius adhère à une philosophie utilitariste : le maître mot du comportement humain, c’est l’intérêt, entendu au sens de � tout ce qui peut nous procurer des plaisirs ou nous soustraire à des peines » (ibid. ). Et il accumule les exemples des activities déclarées probes ou méritoires simplement parce qu’elles ont satisfait notre intérêt. los angeles seule différence à cet égard est d’extension : il peut s’agir soit d’individus, soit de petits groupes (de � sociétés »), soit enfin de international locations entières. Or, d’un individu à l’autre, d’un groupe à l’autre, d’une kingdom à l’autre, les intérêts ne restent pas les mêmes, ni, par conséquent, les jugements sur ce qui est bon et ce qui est mauvais. C’est donc los angeles différence des intérêts qui fonde et explique le relativisme. remark, en pratique, juge-t-on les autres ?

Rated 4.57 of 5 – based on 42 votes